La Mongolie, terre d’aventures

La Mongolie se situe à la jonction de la taïga sibérienne, des steppes d’Asie Centrale, des zones désertiques et des hauts sommets de l’Altaï et des Sayans.
Elle est au centre de la Haute Asie, avec une superficie de plus d’ 1 500 000 km carrés, elle fait 3 fois la France. La Mongolie ne possède que des frontières terrestres : 3 458 km avec la Russie, et 4673 km avec la Chine.L’essentiel de son relief est composé de montagnes et de plateaux vallonnés. Le point culminant, 4374 m, c’est la montagne de Khuïten dans la chaîne de l’Altaï, le point le plus bas se trouve dans la partie nord de la région Dornod: le lac Khökh à 560 m d’altitude. La zone de steppes forestières est principalement au nord, près des massifs montagneux. Les steppes herbeuses s’étendent surtout dans les régions du centre, du nord et dans l’est, les steppes semi-désertiques s’intensifient en allant vers le sud, pour devenir le désert de Gobi. C’est dans l’est et le sud que l’on trouve l’essentiel des steppes arides, dont Menengiin tal, 90 km sur 60 km, de brassée d’herbe accrochées au sable.
Mais la Mongolie est aussi très riche en cours d’eau et en lacs. Le plus grand lac du pays, l’ Uvs, s’étend sur 3350 km carrés ! Le plus profond se trouve dans le nord, le Khövsgöl, avec 262 m de profondeur. Quant à la rivière l’Orkhon, elle court sur 1 124 km. Un des fleuves mongols, le Selenge, se jette dans le lac Baïkal.

Climat
La Mongolie a un climat continental. Le temps est sec tout au long d’année et les vents sont violents. Les températures varient beaucoup sur l’année, mais également au cours d’une même journée. L’hiver particulièrement froid, la température descend en moyenne à -30 C°, en hiver. L’été chaud : il fait environ +30 C°.

Population
Aujourd’hui la Mongolie compte plus de 3 000 000 habitants. L’espérance de vie est 69 ans. La majorité des agglomérations importantes sont urbaines.
L’ethnie majoritaire khalkha est suivie par une multitude d’ethnies : kazakh, bouriat, bayad, dörvöd, urïankhaï, üzemchin, barga, khoton, tsaatan, et darkhad.

Langue et écriture
Les Mongols utilisaient une dizaine d’écritures. Parmi elles les Dörvöljin, Tod et Soyombo ont joué un rôle important dans l’évolution de la langue mongole. L’écriture traditionnelle mongole se nomme ‘Ouïgarjin , soit « l’écriture ancienne mongole. Depuis des siècles elle s’écrit verticalement de haut en bas et est très adaptée pour exprimer phonétiquement les particularités de dialectes.
L’année 1941 marque l’introduction de l’alphabet cyrillique. Depuis 1990 on enseigne de nouveau l’écriture ancienne mongole dans les écoles primaires et secondaires. 96% de la population de Mongolie est alphabétisée.

Religion

Depuis 1990 une multitude de courants de différentes religions ont été introduits en Mongolie. Aujourd’hui on dénombre près de 200 monastères bouddhistes et établissements religieux pour d’autres croyance.
Chamanisme : Depuis des siècles, la plus ancienne croyance du peuple mongol est le chamanisme. Il a joué un rôle important pour les activités politiques et sociales de Mongolie fut proclamé officielle pour l’Empire Mongol au 13ème siècle .

Bouddhisme : Le bouddhisme lamaïque, courant dit « Bonnet jaune » n’a connu son réel avènement qu’en 1577, grâce à la rencontre historique entre Altan khan et le 3ième Dalaï Lama Sodnomjamts. L’année suivante, le Khan Avtaï Saïn de Khalkha y contribue. Son petit fils Zanabazar fut nommé chef du bouddhisme lamaïque Bogdo Javzandamba de Mongolie 1639.